April 22, 2017

April 21, 2017

April 21, 2017

April 20, 2017

April 19, 2017

April 18, 2017

April 16, 2017

April 16, 2017

April 15, 2017

April 14, 2017

April 13, 2017

April 12, 2017

Enfin comprendre le programme des candidats, grace à des bots sur Twitter

Toi même tu sais, cette période électorale pré-présidentielle-2017 est un plaisir quotidien. J’ai eu le malheur de vouloir m’intéresser aux candidats via Twitter et ça m’a rappelé la superbe vidéo de Franck Lepage qu’un copain a eu le bon goût de me partager. Voulant être de bon goût, je te la partage à mon tour:

Les bots Twitters étant apparemment un passe-temps dont j’ai du mal à me défaire (Je prends quasi l’entière responsabilité de la création de ces bots : @PassionSirene, @PassionTocsin, @PassionMouton, @pdesproges), je me suis dit qu’il manquait dans ce monde les pendants algorithmiques des candidats à la présidentielle. Sauf une, pour certaines raisons. Les voici, dans le désordre:

Et le compte meta: @2017_ebooks qui RT chaque tweete, de chaque compte.

Un  peu comme un débat sur TF1, je ne les ai pas tous inclus (car je te l’avoue, la Flemme c’est comme la Force, c’est puissant). Petit florilège:

Alors voilà, on clone les hommes politiques, on injecte leurs paroles publiques dans des robots, et un algorithme génère des phrases surréalistes.

Qu’est-ce qu’on apprend ?

Je ne sais pas trop, mais en tout cas, je me marre bien !

Un palindrome musical, inspiré par le cosmos

Je suis tombé le week-end dernier sur ce bijou musical.

Dans cette vidéo, Daniel Starr-Tambor (portant fièrement un joli combo barbe-casquette) dévoile une création unique : le palindrome musical le plus long du monde. Oui oui. Grace à un tour de passe-passe solfégique (dont je t’avoue ne rien maitriser), il assigne à chaque planète une note de musique différente.

Mercure sera la note Si.

Pluton sera un Do# à 2 octaves et des poussières plus haut.

(Entre les deux, regarde la partition au milieu de la vidéo).

S’ensuit une autre preuve que ce garçon est plutôt malin.

Il calcule mathématiquement la fréquence de répétition de chaque note grace à une équation de son cru: période orbitale de la planète * 15779059,2 = fréquence de répétition. (oui monsieur).

L’alignement musicalo-planétaire  finissant par arriver (en tout cas je lui fais confiance), la pièce se transforme en palindrome.

Magnifique, je te dis !

April 11, 2017